Abonnez-vous à
notre newsletter

La première banque asiatique régionale ouvre la voie à la numérisation de la formation aux systèmes

Aidé de tt performance suite, le client est l'un des premiers acteurs du secteur financier de Singapour à numériser sa formation aux systèmes, ouvrant ainsi la voie à d'autres banques.

Le Client

Une banque leader en Asie dont le siège se situe à Singapour, a récemment compris les avantages de la numérisation de l'apprentissage organisationnel et a confié à Synpulse, partenaire de tts, la mission de faire évoluer ses solutions de formation. Aidé de tt performance suite, le client est l'un des premiers acteurs du secteur financier de Singapour à numériser sa formation aux systèmes, ouvrant ainsi la voie à d'autres banques.

Le Chalenge

Auparavant, les employés de la banque devaient assister à une formation chaque fois qu'il y avait des upgrades. Cela engendrait des coûts inutiles, conduisant à une perte de productivité et le coût total de formation restait élevé.

Des ateliers présentiels étaient organisés pendant lesquels les formateurs utilisaient des supports souvent statiques et pas très engageants comme des présentations PowerPoint. Au final les utilisateurs retenaient très peu de choses de la formation et devaient s’appuyer sur les divers manuels fournis afin de ré-apprendre et naviguer à travers les systèmes eux-mêmes.

Le Projet

En l'espace de quatre projets engagés avec le client, Synpulse a créé plus de 25 modules d'e-learning avec l'aide de tt performance suite. Ces modules couvrent une variété de processus bancaires et apprend aux utilisateurs du front office à naviguer au sein de diverses plates-formes. La distribution du contenu d'apprentissage se fait via l'intranet du client, ce qui permet aux membres du personnel d’accéder facilement au contenu d'apprentissage dont ils ont besoin.

Les avantages

Synpulse, a utilisé les fonctions logicielles ergonomiques de tt performance suite pour créer un ensemble de simulations interactives. 87% des utilisateurs du front office a indiqué que les simulations ressemblaient de très près aux systèmes qu’ils utilisaient, ce qui les aida beaucoup à maîtriser ces systèmes. La banque a également constaté que le coût de formation avait baissé de 52,3% et que le nombre total d’heures consacrées à la formation avait diminué de 46,2%.