Abonnez-vous à
notre newsletter

SICK: Réalité virtuelle – le futur de la formation ?

SICK est en train de créer un nouveau monde d’apprentissage et d’acquérir de l’expérience avec les lunettes VR

Dès aujourd’hui, la réalité virtuelle est réelle : le centre de formation de SICK AG se dirige vers un nouveau campus. Dans le but d’amener les salariés à avoir une forme d’apprentissage plus active, l’entreprise utilise des applications de réalité virtuelle développées en partenariat avec tts. L’objectif est d’introduire un tout nouveau monde d’idées d’apprentissage, et les simulations de réalité virtuelle sont idéalement adaptées.

Basé en Allemagne, SICK est le fabricant mondial de capteurs et de solutions pour applications industrielles. Avec un portefeuille de plus de 40 000 produits, les besoins de formation globale pour nos 8 000 collaborateurs sont importants. Il y a 2,5 ans, toutes les ressources de SICK se sont réunies pour créer la Sensor Intelligence Academy (SIA). Au coeur de l’académie, un nouveau LMS a permis aux collaborateurs de s’inscrire à tout cours de formation disponible dans le portefeuille. Maintenant, le LMS est également accessible aux clients. Avec la construction du nouveau campus prévu pour la fin 2018, SICK profite de l’occasion pour développer un nouveau concept d’apprentissage passionnant : « l’apprentissage du futur par SICK ». « Nous connaissons un ras de marée dans la façon dont l’apprentissage est dispensé » explique Isabelle Löffler, chef d’équipe des supports de formation, « et nous sommes déterminés à créer un environnement d’apprentissage qui supporte le changement ».

Regarder vers le monde de demain

Former sur l’industrie 4.0 était le premier objectif pour SIA et, en collaboration avec tts, une formation en ligne a déjà été diffusée sur ce sujet. Mais la prochaine étape sera plus ambitieuse : « Un module de réalité virtuelle qui présente notre gamme SIA d’initiatives de formation dans le nouveau monde de l’apprentissage devrait répondre aux attentes élevées ». Les mondes en 3D générés artificiellement impressionneront les utilisateurs avec leurs apparences réalistes. L’expérience sera novatrice, créant l’impression de rencontres réelles et assez convaincantes pour des scénarios d’apprentissage mémorables et immersifs. Selon tts, deux formes d’apprentissage immersif sont particulièrement adaptées pour la création de formation corporate : le panorama à 360 degrés et le rendu réel.

Production interne simple d’un panorama à 360 degrés

Une photo réelle d’une usine industrielle constitue la base de la première incursion de SICK dans le monde des panoramas photo. Capturé avec une caméra spéciale à 360 degrés, puis amélioré avec les « hot spots », il s’agissait de la première application VR créée pour la formation des produits. « Ce type de VR peut être produit en interne assez facilement », déclare Mme Löffler. « Les hot spots sont parfaits pour illustrer comment les différents capteurs de l’installation interagissent. »

Le rendu en temps réel : la réalité, mais pas comme vous le pensez

Grâce à une animation dynamique, le rendu réel offre une expérience encore plus vive. Le monde généré par ordinateur représente des scénarios impossibles à photographier ou qui n’existent même pas encore. Le potentiel interactif-exploratoire semble pratiquement illimité et, tout comme l’objectif de SIA, l’apprenant joue un rôle beaucoup plus actif, en le découvrant par une exploration intuitive et proactive.

Stimuler la curiosité pour susciter un plus grand enthousiasme auprès des clients et des collaborateurs : c’est ce qui a incité SIA à opter pour le rendu réel quand il a créé le „monde de l’apprentissage SICK du futur“. SIA et tts ont fait équipe pour concevoir le concept grâce à des dessins architecturaux authentiques pour les constructions „réelles“ et des idées existantes de nouvelles tactiques de formation. Le processus couvrait tout, des maquettes (numériques) aux spécifications détaillées, du doublage à la modélisation 3D jusqu’au développement final de l’application.


Virtuel, mais tellement réel


Le résultat a été une expérience très captivante où les apprenants pouvaient commencer leur « quête de connaissances » dans un cinéma virtuel avec une vidéo sur grand écran, ou, s’ils le souhaitaient, se diriger vers la salle de formation. De là, ils pouvaient passer d’une station à l’autre en utilisant les « hot spots » de l’expérience, pour se plonger dans le monde de l’apprentissage du futur. Enfin, une partie de la pièce se transforme en un nouveau modèle qui montre une nouvelle forme d’apprentissage du futur, car la bande son explique comment ce nouvel apprentissage sera conçu dans le nouveau bâtiment du campus SIA.

Leçons apprises


140 gestionnaires de produits ont eu l’opportunité de tester la version beta et ont été ravis. Les commentaires positifs ont confirmé que l’expérience immersive suscitait la curiosité et la soif de connaissance, ce qui a provoqué une envie presque irrépressible d’explorer. Les utilisateurs conquis passent d’un point d’accès à l’autre alors qu’ils s’engagent de plus en plus dans le monde virtuel qui les entoure. tts a déjà incorporé des mesures pour contrer les étourdissements, connus sous le nom de maladie de VR, ce qui est rare, mais qui existe. Un joystick bluetooth pour smartphones encourage également les utilisateurs à se plonger encore plus profondément dans l’expérience de formation virtuelle. Alors, qu’en conclure ? « Le module VR est parfait pour que les collaborateurs s’ouvrent dans une discussion bidirectionnelle créative », explique l’expert en e-learning Isabella Löffler.


Faits & Chiffres

• Fabricant de capteurs avec plus de 8 000 collaborateurs dans le monde

• Utilise tt knowledge force depuis 2014

• Déjà testé des visions du futur à l’aide de scénarios générés par ordinateur

• Plus de créativité grace au module de réalité virtuelle

• Prévient l’utilisation de la technologie VR dans de nombreux autres domaines